Guide de l'apprentissage

2.3. Temps d’essai

Le temps d’essai permet aux parties contractantes de s’assurer que leur choix était le bon. Les personnes en forma-tion peuvent vérifier si leur choix professionnel correspond à leurs aptitudes et à leurs attentes. Pour leur part, les formateurs/trices se font une première idée de la manière dont travaillent les apprenti-e-s.
Si les parties n’ont rien prévu dans le contrat d’apprentis-sage, le temps d’essai est de trois mois.

CO art. 344a, al. 3

Le temps d’essai peut, à titre exceptionnel, être prolongé jusqu’à six mois. Cette mesure exige cependant le consentement des parties contractantes avant la fin du temps d’essai réglementaire. L’approbation de l’autorité cantonale est en outre requise.

CO art. 344a, al. 4

Pendant le temps d’essai, le contrat d’apprentissage peut être résilié en tout temps moyennant un préavis de sept jours.

CO art. 346

INFO

Le temps d’essai dure d’un à trois mois.

Le temps d’essai peut être exceptionnellement prolongé.